Bienvenue chez Greenflow !

greenflow
5 min readApr 1, 2021

Bienvenue dans cet espace de libre expression où nous vous partagerons régulièrement nos idées pour impacter positivement la société et l’environnement.

Vous pourrez y trouver nos dernières recherches sur les sujets qui ont un rôle clé à jouer dans la transition écologique et sociale que nous vivons actuellement : comme l’innovation au service du développement durable, l’éco-conception des services numériques, le design des applications mobiles au service des enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque…

Nous vous invitons également à commenter et partager vos opinions en fin d’article ! Merci d’avance pour vos contributions 🙂

Mais au fait, pourquoi ce nom… Greenflow ?

C’est en général une des premières questions que l’on se pose quand on découvre un nouveau projet. On pourrait dire qu’on a choisi « green » en référence à notre nom de famille « Persil »…

Parce que votre nom c’est vraiment Persil ?
Parce que votre nom c’est vraiment Persil ?

Oui on s’appelle vraiment Persil et on a un peu d’humour, mais on a plutôt choisi “green” en référence au vert, la couleur de la vérité et la vertu, qui est au cœur du projet. Notre intention est de contribuer activement à un monde plus vertueux.

Et pourquoi “flow » ? C’est en référence à la « fluidité », cette propriété qui permet à une personne de naviguer facilement et simplement, par exemple sur une application mobile bien conçue.

“Surfer une appli Greenflow, c’est l’expérience ultime. Rien ne s’en approche. »
“Surfer une appli Greenflow, c’est l’expérience ultime. Rien ne s’en approche. »

Merci Johnny pour ton retour, et en effet c’est une de nos priorités de « faire surfer » nos utilisateurs dans les meilleurs conditions, en créant la meilleure expérience utilisateur possible.

« Le surfeur du Net se situe dans un flux continu, fait d’instants dont il ne peut se différencier. Le surfeur des vagues se positionne dans le flux de la houle. […] Ces surfeurs présentent certains comportements similaires. » — Joël de Rosnay

Nous sommes particulièrement en phase avec la vision de société que prône Joël de Rosnay : une société qui se construit sur l’échange et la coopération, sur des rapports de flux plutôt que sur des rapports de force qui eux s’inscrivent généralement dans l’affrontement et la compétition. Longue vie au « flow » !

Et quelle est votre raison d’être ?

Comme vous le savez sans doute, nous sommes actuellement face à une urgence climatique : il nous reste moins de 10 ans pour réduire massivement nos émissions de gaz à effet de serre selon l’ONU.

Pour éviter une catastrophe, ces émissions, qui augmentent chaque année, doivent être réduites de 7,6% par an, tous les ans entre 2020 et 2030. Sinon le monde manquera l’occasion de se mettre sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de limiter la hausse des températures à 1,5°C, fixé par l’Accord de Paris.

Autre problématique : l’impact du numérique est loin d’être neutre et au contraire, est de plus en plus important. En 2019, le numérique représentait 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (soit environ 2 fois plus que tout le secteur de l’aviation) et l’évolution des usages, notamment post-pandémie, pourrait faire doubler ce chiffre d’ici 2025.

SOS… Il est temps d’agir !

La pollution numérique est une réalité souvent difficile à saisir, car virtuelle pour nous, utilisateurs.

Cependant il n’y a pas de virtuel sans matériel. Pour produire tous nos terminaux (ordinateurs, smartphones, TVs, boxes…), il faut énormément d’énergie (environ 45% de la consommation d’énergie finale du numérique).

Pour faire fonctionner les data-centers, il faut encore beaucoup d’énergie (19%). Pour les infrastructures, les antennes 3G, 4G bientôt 5G, les satellites GPS au dessus de notre tête, les câbles de fibre qui traversent les océans, tout cela représente de l’énergie (16%). Et pour pouvoir utiliser nos terminaux… encore de l’énergie (20%).

Face à ce constat, la question suivante s’est alors posée à nous :

Comment pouvons-nous apporter une contribution positive au numérique ?

Ces dernières années, nous avons développé une expertise dans la compréhension et l’utilisation des services numériques, notamment une sensibilité pour le design et l’ergonomie des applications mobiles.

en plus d’exceller dans l’art de la lévitation…

Les applications mobiles conditionnent en partie nos usages numériques, qui se construisent aujourd’hui autour d’automatismes, de designs de captation de l’attention et de modèles économiques rendant profitable la consommation
continue de contenus rendus omniprésents et énergivores.

Pour participer au déploiement de la sobriété numérique, il nous semble clé de redéfinir premièrement ces usages en partant de la source : le design et pour maximiser cet impact, de travailler directement sur des services numériques à impact positif par nature.

Si elle est conçue et utilisée dans un but de développement durable, une application mobile peut contribuer à faire évoluer durablement les comportements de ses utilisateurs. Elle peut, par exemple, guider les citoyens à mieux s’informer, collaborer, agir et participer à un monde plus vertueux.

Ainsi notre mission, c’est de concevoir avec vous, les applications à impact positif qui favoriseront les comportements utilisateurs éthiques de demain.

Maintenant vous savez tout de nos intentions… n’hésitez pas à partager vos idées !

Stéphanie & Alexandra

Voici quelques lectures qui nous ont inspirées pour aller plus loin :

Surfer la vie : comment sur-vivre dans la société fluide — Joël de Rosnay

Déployer la sobriété numérique — The Shift Project

Les Marques Positives — Elisabeth Laville

Comment réduire l’impact de votre produit ? — Alexandre Takacs

Why Sustainability is Now the Key Driver of Innovation — Ram Nidumolu, C.K. Prahalad & M.R. Rangaswami

--

--

greenflow

Greenflow vous accompagne dans la création de votre application pour répondre aux défis sociaux et environnementaux de notre époque : https://greenflow.io